Société

Déchets après la fête: la faute aux femmes?

By  | 

7437503-11460472

A chaque lendemain de fête, les rues de Dakar sont empilées d’ordures ménagères. Ces ordures composées de reste des mets du jour, des peaux de mouton, des intestins sont déversés dans les rues, dans les canaux d’évacuation ou ailleurs.

La faute à qui? Les femmes s’occupent de la viande et de tout ce qui s’en suit mais qui se sert des  verser dans la rue? Les hommes? Certainement à l’heure où les femmes sont en train de cuisiner. Les femmes elle même? Oui, certainement parce qu’elles ont souvent la paresse d’attendre les camions-poubelles des municipalités qui s’occupent d’évacuer les ordures ménagères

Quoi qu’il en soit, ces actes sont à bannir dans une capitale comme Dakar, par des citoyens surtout pour hisser le pays à une image digne d’une capitale.

Des mesures aussi pourrait être prises au niveau des autorités pour d’éventuelles sanctions pour que de tels actes d’insalubrité cessent, afin qu’on puisse être au même rang que les pays africains jugés propres

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *